Week-end au pied du Mont Fuji

Salut les amis ! Je reprends du service sur le blog et je vous partage aujourd’hui le week-end de pure folie que j’ai passé au pied du Mont Fuji. Vous avez pu suivre cela en story Insta (@lecoindamaury) mais le format blog me donne plus de temps de parole et je vais pouvoir vous en dire davantage ! 

Pour les tous derniers jours de mon semestre au Japon, le groupe de Japonais avec lequel j’ai travaillé à l’Université a organisé un séjour que je ne suis pas prêt d’oublier. Retour sur cet épisode riche en aventures.

En voiture !

Après avoir libéré la chambre que j’occupais dans la Share House proche de l’université, et avoir passé une nuit dans un hôtel Capsule (un article retraçant cet épisode arrive bientôt sur le blog), c’est à 8h30 le Samedi 25 Août que le rendez-vous est donné à une station de métro du centre de Tokyo. Deux groupes se forment pour monter dans les mini-vans de location puis on prend la route pour la région de Kawaguchiko, où se trouve le très célèbre Mont Fuji. Ça bouchonne pour quitter Tokyo et on arrive à destination aux alentours de 12h30. Pour la pause déjeuner, c’est dans un petit restaurant de soba artisanales que nous nous rendons. Vraiment délicieux. 

À l’aventure !

14h10. Le ventre plein, nous voilà équipés de baudriers pour une session accrobranche. C’est la seule activité dont j’étais au courant avant le week-end. Je n’en n’avais pas fait depuis plusieurs années et j’ai beaucoup aimé en refaire ! Jamais je n’aurais pensé faire de l’accrobranche au Japon, et encore moins dans un tel cadre !

Après une explication des règles de sécurité (en japonais évidemment) et un parcours test proche du sol, on se lance dans la « Forest Adventure » pour de vrai. Ponts de singe, lianes de Tarzan & tyroliennes : ce n’est pas un mais cinq parcours à la difficulté croissante qui nous attendent. Sensations fortes et rires sont de la partie.

Barbecue Party

18h. C’est dans un supermarché où nous nous rendons ensuite pendant qu’une partie du groupe prépare les braises du barbecue. Poissons & crustacés, brochettes et légumes, sans oublier les boissons et snacks : il y en aura pour tout le monde ! D’ailleurs, les paniers ( il n’existe pas de caddies dans les supermarchés ici) se remplissent très rapidement puis on rejoint l’endroit où l’on va passer la nuit, lieu à propos duquel je n’avais pas encore la moindre idée. 

Découverte du cottage

19h30. C’est dans un village de cottages au pied du Mont Fuji (oui, il est toujours là !) que nous nous installons pour la nuit. Pas de temps de perdu, à peine arrivés que les premières brochettes sont déjà sur le feu et ça s’affaire également en cuisine pour couper les légumes à griller. 

Tous au onsen !

22h30. Il est temps d’aller se doucher. Mais je vous rappelle chers lecteurs que nous sommes au Japon. À l’instar des bains/douches peu réputés en France (en tout cas à ma connaissance), c’est au onsen que la toilette se passe. D’abord, c’est une douche assise et commune que l’on prend, avant de profiter des bains intérieur et extérieur. L’avantage, c’est que c’est convivial mais que surtout, en peu de temps tout le monde est propre, ce qui n’aurait pas été le cas en allant un par un à la salle de bain du cottage ! L’eau thermale du bain est très chaude donc on n’y reste pas longtemps. Et même si l’experience peut surprendre car il faut y être entièrement nu, cela reste un moment de relaxation et dépaysement très agréable. 

L’after-dîner

23h. Au retour du onsen, on se rassemble tous autour de la table intérieure cette fois pour … continuer de manger ! C’est une tradition (ou plutôt une habitude lors des repas en collectif) : terminer le repas avec des yakisoba. Il s’agit de nouilles grillées sur une plaque, auxquelles on mélange des légumes grillés. Même quand on n’a plus faim, on se laisse tenter par une petite portion !

00h30. L’after BBQ party, c’est aussi le moment de goûter à tout un tas de snacks japonais plus délicieux et surprenants les uns que les autres. Biscuits sucrés ou salés, bonbons & crackers : les friandises ne manquent pas, et les boissons non plus d’ailleurs !

3h00. Bon, on a bien profité mais il est l’heure d’aller se coucher pour être en forme demain. On regagne donc le cottage où nos futons nous attendent.

Woke up with a view

Dimanche 26 Août – 8h30. J’ouvre les yeux et le Mont Fuji est face à moi. J’ai dormi près de la baie vitrée comme un bébé. Depuis mon futon bien douillet, que j’ai du mal à quitter, je découvre la magnifique vue que nous avons depuis le cottage ainsi que la météo qui annonce une bonne journée. Chacun se réveille et rassemble ses affaires. On replie les futons et comme chacun y met du sien, le cottage est impeccable en seulement quelques minutes.

Surpriiiiise ! Sunday Brunch !

9h00. Alors que j’admire la vue sur le balcon et que je pense que nous sommes sur le point de quitter les lieux, quelle ne fut pas ma surprise quand des membres du personnel nous apportent le petit-déjeuner ! 

Ice cave visit

11h30. Aujourd’hui, c’est par une visite d’une cave de glace que les aventures démarrent. En arrivant, on fait la queue une bonne trentaine de minutes mais toujours dans le calme et la rigueur dont les japonais sont réputés pour. Il y fait 3 degrés à l’intérieur et le port du casque de sécurité est obligatoire. La hauteur est à certains endroits de 91cm seulement et il faut se baisser pour accéder à la suite de la visite.

Panoramic ropeway 

Déja comblé par les événements, celui que je m’apprête à vivre me remplit déjà d’étoiles dans les yeux. Il s’agit du téléphérique avec vue panoramique ! On embarque et à mesure que la cabine prend de la hauteur, on en prend plein les yeux ! La vue est très dégagée et je me sens très privilégié de visiter cet endroit que même beaucoup de mes collègues  japonais découvrent en même temps que moi !

Une petite marche sur Kachi-Kachi 

On aurait pu se limiter à la splendide vue panoramique de l’observatoire accessible directement depuis l’arrivée du téléphérique mais notre excursion va encore plus loin. En effet, c’est pour une petite marche sur la montagne Kachi-Kachi que nous optons. Et ça grimpe. C’est un des sentiers de randonnée que nous empruntons pour arriver à un petit observatoire au milieu des arbres encore plus calme qu’en bas. Les efforts delà montée sont récompensés par la vue imprenable !

Lunch Time !

15h00. On termine en beauté avec un lunch tardif. Une image vaut mieux que mille mots pour décrire le plaisir de se restaurer après ces efforts. Un délice !

You Might Also Like

Pas de commentaire

    Commenter