Débriefing | Rennes Urban Trail

L’hiver est (enfin) terminé ! Adieu fainéantise sous les couvertures à dévorer ses séries préférées, il est temps de sortir et de profiter des premiers rayons de soleil. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans savoir que Dimanche dernier, j’étais au départ des 14km de la première édition de l’Urban Trail de Rennes ! C’est l’heure du débriefing et de vous faire un petit compte-rendu de mon tout premier trail.

Le 2 Avril dernier, le Rennes Urban Trail proposait un défi sportif atypique. Cette traversée unique de la capitale de la Bretagne a invité plus de 3000 coureurs (en individuel ou par équipes de 3 pour le challenge entreprises) à emprunter les 3 parcours qui sillonnent la richesse du paysage urbain. Au programme ? 7, 14 ou 24km à travers divers lieux de culture et de patrimoine.

Depuis maintenant presque deux ans, la course à pied est le sport que j’ai définitivement adopté, et que je pratique deux fois par semaine en moyenne. Cependant, je n’avais fait qu’une seule « vraie » (disons officielle) course avant celle-ci : le Marseille-Cassis, dont vous pouvez retrouver le débriefing en cliquant ici.

C’est une semaine avant, sur Facebook, que j’ai découvert cet Urban Trail. Lorsque j’ai visionné le teaser pour la première fois, j’avais tout de suite envie de m’inscrire. Ce que j’ignorais alors c’est que tous les dossards étaient déjà attribués et que les trois courses affichaient complet. Mais heureusement, il y a Facebook (encore et toujours !). J’ai eu la chance de pouvoir racheter le dossard d’un participant cédant le sien et ainsi de participer à ce trail riche en sensations et émotions.

La veille au soir, de par l’appréhension et l’excitation, j’ai eu du mal à trouver le sommeil. La nuit a été courte, mais qu’importe. Je suis arrivé sur place sur les coups de 9h/9h15 et l’ambiance était déjà au rendez-vous. J’aime énormément ces types de rendez-vous sportifs ! Une séance d’échauffement plus tard, j’étais en place sous l’arche de départ. La course de 14km était la dernière à partir et nous étions 1300 à attendre impatiemment que le coup de pistolet retentisse.

À 10h15 pétantes, le départ est donné. S’en suit alors un parcours unique, dans des lieux où je n’étais jamais allé, que ce soit pour courir ou non. Monuments, parcs et jardins, skatepark, stations de métro, mais aussi des endroits très inhabituels comme l’Hôtel de ville ou encore la scène de l’Opéra : je suis allé de surprise en surprise lors de ce trail. J’avais pris connaissance du parcours sur la carte, mais entre le regarder et le courir, il y a une énorme différence.

Le passage le plus difficile pour moi (et pour mes jambes) a été aux alentours des 9-10 km, dans le parc du Thabor. Pour arriver dans le parc, une rue n’en finissait pas de monter, et une fois à l’intérieur, les marches étaient nombreuses et raides.

Finalement, après 1h12min19s, j’ai franchi la ligne d’arrivée, en ayant parcouru 14km et 1000 marches ! C’est avec grand plaisir que j’attrape ma médaille et que je reçois le T-Shirt officiel de la course. Aussi, il y avait un stand photomaton -qu’on ne retrouve pas lors des plus grosses courses-, où la photo était directement imprimée. J’en ai alors profité pour immortaliser ce moment car je trouvais sympa d’avoir un souvenir photo post-course, avec un rendu de bonne qualité et entièrement gratuit.

Côté classement, je me positionne 182ème sur 1247 arrivants au scratch et je termine 7ème sur 22 dans ma catégorie, qui est Espoir. Je dois avouer que je suis plutôt content de mon chrono ainsi que de mon classement. Je visais environ 1h30 car, avec les mille marches environ, je pensais que le chrono allait en prendre un coup ! Mais je ne me suis pas arrêté une seule seconde et je n’ai marché à aucun moment… J’ai tout donné !

À noter que le défi sportif et l’exploration urbaine se doublent d’un engagement en faveur de la bonne cause. Associée à Bretagne Atlantique Ambition (fonds de dotation pour la recherche et l’innovation dans l’ouest qui soutient la recherche sur les maladies du cerveau), l’organisation du Rennes Urban Trail s’engage à reverser 1€ au profit des neurosciences pour chaque inscription !

En bref…

Une expérience unique !  J’ai adoré le parcours, d’autant plus que l’organisation a été au top. Il y avait beaucoup de bénévoles et tout s’est très bien déroulé. Mon prochain objectif Running est déjà programmé et je vous l’annonce très vite sur les réseaux sociaux. Merci d’avoir lu cet article !

Belle semaine !

 

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Répondre
    Isa
    4 avril 2017 at 18 h 39 min

    Bravo Amaury!!! Très fière de toi… une fois de plus…Très belle expérience tu m’as même donné envie d’en faire un. Peut être ma prochaine course. Bravo à toi pour cette belle perf !!!

  • Répondre
    Quentin
    10 avril 2017 at 9 h 36 min

    Oh la vache ! 1000 marches ! Ça a du être bien bien dur pour les jambes ça ! Bravo et bel article 🙂

  • Répondre
    Antoine
    12 avril 2017 at 10 h 44 min

    Très bel article !! Les photos sont sublimes et tu t’exprimes vraiment bien ! J’ame beaucoup lire tes articles débriefing, on a l’impression de vivre la course avec toi ! 😀

Commenter